Nos histoires du soir

Pour les poussins, c’est sacré. L’histoire du soir doit avoir lieu, quoiqu’il arrive. Lorsque ce n’est pas le cas, c’est qu’il y a eu une ÉNORME bêtise, donc une (encore plus) ÉNORME réponse de notre part.
Pour l’histoire du soir, chaque étape est importante.

Lecture

D’abord, chacune choisit son livre. Les Poussins n°3 et 4 ne tentent presque jamais l’inconnu. Elles restent sur les mêmes histoires, jusqu’à les savoir par cœur : « Non, c’est pas ça, tu t’es trompée. C’est « il reste encore de la place pour toi dans la marmite », et pas « dans le sac ».
Attention parents approximatifs, ou même pressés. Ne jamais tenter un résumé sur le livre de la veille, de l’avant-veille, ou même celui de la semaine dernière. Le risque est trop grand de se voir sermonner. « Tu as oublié quand il dit que Poulerousse met toujours des fleurs dans les vases ». C’était pourtant là un détail capital qui ne pouvait échapper au lecteur attentif.
Poussin n°2 renouvelle régulièrement la pile de livres. Elle tente les nouveautés, qui vont être lues et relues si elles passent l’examen méticuleux des Poussins plus petites.
L’histoire du soir ne peut pas s’imaginer sans une phase de mise en place.
Semblables aux chats, qui cherchent l’endroit le plus confortable, les poussins s’étirent et s’installent. Le coin le plus douillet? Les genoux, qui donnent dans l’hyper-moelleux. Puis l’on tire sur les bras du lecteur pour qu’il entoure chaque épaule (qu’il se débrouille pour tourner les pages!).
Quand l’installation est à point, la lecture peut commencer. A la différence de leurs oreilles, grandes ouvertes et vigilantes, les poussins s’amollissent.
Elles se préparent. Elles s’apprêtent au grand saut dans le noir, et aux histoires rêvées qui ne sont pas toujours souhaitées.

Lecture

L’histoire déjà connue, ses images mille fois scrutées, la voix familière qui amuse la galerie avec des intonations rigolotes, tout cet ensemble qui se mélange comme la préparation d’un bon gâteau va permettre le passage du jour à la nuit. Sans heurt (ou presque!). Sans peur.
Chut! C’est bon, tout est calme…

lecture

Ce contenu a été publié dans Actualité, avec comme mot(s)-clef(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>