Une rentrée toute en « Cham »…tant

Un mois déjà que la rentrée est passée.
Poussin n°2 a donc commencé son CE1, spécial, en CHAM. Elle a quitté son école d’en face de la maison, ses copines, et hop, nouvelle école, nouvelle vie avec de la chorale tous les jeudi et vendredi.Livre personnalisé La boite de peinture magique
C’est quoi rentrer en CHAM? Une classe qui propose des horaires aménagés pour débuter, avec d’autres, l’apprentissage de la musique. Un genre de double cursus qui mélange l’enseignement public et des cours au Conservatoire associé.
Les textes officiels prévoient un minimum de deux heures, un maximum de cinq heures de musique par semaine, pendant les heures d’école (CE1/CE2). Une demi-heure de plus ensuite en élémentaire. …Et puis l’on peut continuer au collège, et au Lycée.
J’ai parlé de cette possibilité à Poussin n°2 en juin dernier, sans insister… Puisque d’en face de la maison, il faut partir à l’école – publique – située 10km plus loin (sans oublier de ne pas trop bousculer les habitudes des Poussins n°3 et 4). Comme d’habitude elle a digéré l’info. Trois semaines plus tard elle m’en a reparlé. Elle VOULAIT aller dans cette école ouverte sur autre chose. Bon. On s’est organisé.
Elle a passé le « test » … Dans cette école, une classe CHAM par niveau, limitée à 24 élèves. Le test n’était pas basé sur le bulletin des élèves. Pas de test de QI. Juste un rendez vous entre professionnels de l’enseignement (général et musical) et plusieurs enfants, surtout pour voir leur comportement entre eux. Pour analyser brièvement leur aptitude à être ensemble, et leur véritable choix pour ce cursus.
Ce jour là, dans une salle à part, on nous a expliqué, à nous parents anxieux, les avantages de la CHAM. Le projet musical offre une structuration forte à la classe, et implique un grand investissement des professeurs. Du coup, ils ont remarqué, de manière récurrente, que les élèves en « échec scolaire » l’année précédente, ont récupéré leur retard, en moins de deux… Le choix de proposer d’entrer dans le monde de la musique par le biais de la chorale n’est par ailleurs aucunement discriminatoire. Effectivement, quel est l’enfant qui n’aime pas chanter?
(A la maison, on a tellement chanté « une Poule Rousse » qu’on a fini par l’adapter à la Gainsbourg ou à la Barbara!).

Un mois s’est écoulé depuis qu’elle a commencé. Nous, on s’est organisé pour que tout fonctionne bien. Elle, elle s’amuse. Elle apprend, et elle éveille sa curiosité… Elle a donné l’envie à Poussin n°1 de faire la même chose l’année prochaine. Mais elle n’a pas envie de devenir musicienne. Non. Poussin n°2, pour l’instant veut devenir paléontologue, depuis qu’en maternelle elle a découvert les dinosaures…

Ce contenu a été publié dans Les livres. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>